↑ Retour à Trucs et astuces

Erreurs courantes

erreurs

 

« la plupart (des) »

Partager la publication « « la plupart (des) » » FacebookTwitterGoogle+PinterestE-mail Il existe deux expressions.   La première « la plupart » s’accompagne toujours d’un verbe au pluriel. Exemple : Cette classe compte vingt-cinq élèves. La plupart sont intelligents.   La seconde « la plupart des… » s’accorde avec le complément qui accompagne l’expression. S’il est au singulier, le verbe sera au singulier. Exemple : …

Voir la page »

« peu de chose » ou « peu de choses »

Partager la publication « « peu de chose » ou « peu de choses » » FacebookTwitterGoogle+PinterestE-mail La différence qui existe entre l’expression « peu de chose » et le groupe de mots « peu de choses » repose sur la présence (ou pas) d’un « s ». Une petite lettre ayant une grande importance. En effet, l’ajout de cette lettre peut modifier le sens de la …

Voir la page »

« C’est moi qui… » ; « c’est toi qui… »

Partager la publication « « C’est moi qui… » ; « c’est toi qui… » » FacebookTwitterGoogle+PinterestE-mail Certains mots présents dans certaines expériences peuvent nous poser des difficultés. Exemples : C’est moi qui ai cuisiné ce gâteau ! C’est toi qui parles ! C’est lui qui triche ! C’est nous qui partons ! C’est vous qui dessinez ! C’est eux qui dansent ! Dans ces cas, le « qui » …

Voir la page »

« es », « est » ou « et »

Partager la publication « « es », « est » ou « et » » FacebookTwitterGoogle+PinterestE-mail Ces trois termes ont des sens et des fonctions différents. « est » et « es » sont les formes du présent de l’indicatif du verbe « être » (respectivement les troisième et deuxième personnes du singulier) et ont donc un rôle « verbal » Exemples : Le chat est mignon. Tu es gentil. « et » est …

Voir la page »

Finale des participes passés

Partager la publication « Finale des participes passés » FacebookTwitterGoogle+PinterestE-mail Les finales des différents participes passés sont variées : « é », « i », « s », « t », « u ». Il n’est pas toujours aisé de retenir quel verbe prend quelle terminaison. Exemples : Prendre : pris Faire : fait Manger : mangé Finir : fini Vouloir : voulu Pour être sûr de ne pas vous tromper, il suffit de …

Voir la page »

Finale des adjectifs

Partager la publication « Finale des adjectifs » FacebookTwitterGoogle+PinterestE-mail Les finales des différents adjectifs sont variées. Il n’est pas toujours aisé de retenir l’orthographe et la terminaison d’un adjectif. Exemples : Sournois Grand Petit Bleu Douloureux Vous pouvez également utiliser la technique employée pour les participes passés qui vous permettra d’obtenir une réponse dans la plupart des cas. …

Voir la page »

Le « s » de l’impératif présent

Partager la publication « Le « s » de l’impératif présent » FacebookTwitterGoogle+PinterestE-mail Il existe une confusion courante dans l’emploi de la deuxième personne du singulier de l’impératif. En effet, la règle de la conjugaison impose l’utilisation du « s » avec cette personne. Ce problème ne se pose que pour les verbes en -er (premier groupe) et le verbe « aller » …

Voir la page »

« après que »

Partager la publication « « après que » » FacebookTwitterGoogle+PinterestE-mail Ce terme pose problème dans le sens où la logique se heurte à la règle.   En effet, nous sommes enclins à utiliser le subjonctif avec l’expression « après que », alors que l’indicatif est de rigueur.   Exemple : Le téléphone a sonné après que je suis parti.   Si cet …

Voir la page »

Le nom « amour »

Partager la publication « Le nom « amour » » FacebookTwitterGoogle+PinterestE-mail Les noms sont de petits mots qui ont souvent une fâcheuse tendance à varier. En nombre, bien sûr, mais aussi en genre. Cependant, ils ne réagissent pas tous de la même manière. Certains noms sont exclusivement masculins, d’autres exclusivement féminins. D’autres existent pour les deux genres : ils peuvent …

Voir la page »

« malgré que »

Partager la publication « « malgré que » » FacebookTwitterGoogle+PinterestE-mail Cette expression est souvent employée à tort. En effet, elle ne peut s’utiliser qu’avec le verbe « avoir ». Exemple : « Je me suis bien amusée malgré qu’il n’y ait pas d’alcool. »   Dans les autres cas, on utilisera plutôt l’expression « bien que ». Ainsi, on dira : « Je me suis bien amusée bien que …

Voir la page »

« pallier »

Partager la publication « « pallier » » FacebookTwitterGoogle+PinterestE-mail Le verbe « pallier » a la signification de « régler provisoirement un problème ». Contrairement à l’emploi que l’on en fait, il ne s’utilise pas avec la préposition « à ». Il s’agit en fait d’un transitif direct, c’est-à-dire qu’il demande un complément (d’objet) direct.   Pour faire simple, on dira : Je pallie ton absence. …

Voir la page »

« cauchemar » ou « cauchemard »

Partager la publication « « cauchemar » ou « cauchemard » » FacebookTwitterGoogle+PinterestE-mail Peut-être vous êtes-vous déjà posé la question sur l’orthographe du terme « cauchemar » ? Vous avez certainement dû penser au verbe « cauchemarder » qui vous a dès lors induit en erreur (ho, le vilain !). Car, contrairement à ce que l’on peut croire, il faut bien écrire « cauchemar » sans « d ». La raison …

Voir la page »

« attention » ou « intention »

Partager la publication « « attention » ou « intention » » FacebookTwitterGoogle+PinterestE-mail L’expression « à l’attention de » est généralement utilisée dans la correspondance pour signaler que le document est destiné à une personne particulière et que celle-ci doit y porter « attention ».   Le terme « à l’intention de » est, quant à lui, utilisé dans une action faite pour quelqu’un dans le but …

Voir la page »

L’accent circonflexe

Partager la publication « L’accent circonflexe » FacebookTwitterGoogle+PinterestE-mail Certains noms ont la fâcheuse habitude d’exister avec et sans accent circonflexe.   Exemples : J’ai fait une tache sur mon pull. J’ai accompli mes tâches quotidiennes.   Comme vous pouvez le constater, les sens des ces deux mots sont différents. Il est donc important, pour le sens de la …

Voir la page »

« rappeler »

Partager la publication « « rappeler » » FacebookTwitterGoogle+PinterestE-mail Peut-être vous êtes-vous déjà arrêté sur le verbe « rappeler » avec les éternelles questions suivantes : un ou deux « p » ? un ou deux « l » ?   Pour les « p », la question sera très vite réglée. Rappelez-vous que « rappeler » prend toujours deux « p ».   Pour les « l », c’est un peu plus compliqué, mais juste …

Voir la page »