Revenir à Erreurs courantes

« après que »

Ce terme pose problème dans le sens où la logique se heurte à la règle.

 

En effet, nous sommes enclins à utiliser le subjonctif avec l’expression « après que », alors que l’indicatif est de rigueur.

 

Exemple :

Le téléphone a sonné après que je suis parti.

 

Si cet emploi est tout à fait justifié avec l’expression « avant que », ce n’est pas le cas pour celle qui nous occupe.

 

Exemples :

Pars avant qu’il ne soit trop tard.

J’ai pris ma douche après que tu es partie.

 

Cette erreur est assez fréquente, puisque l’utilisation du subjonctif « sonne mieux ». Encore un point à retenir.